Nos fruits - L'avocat (Persea gratissima)

 

L'origine

L'avocatier est originaire d'une vaste zone géographique s'étendant des montagnes centrales et occidentales du Mexique, à travers le Guatemala jusqu'aux côtes pacifiques d'Amérique Centrale. Il y a des preuves archéologiques de sa consommation et de l'utilisation et de la sélection des plants au Mexique pendant 10 000 ans. Des noyaux trouvés dans des grottes dans la vallée de Tehuacan (état de Puebla) montrent que durant cette période, il y eut une sélection progressive vers une augmentation de la taille du fruit comme l'indique l'augmentation de la taille des noyaux des couches récentes par rapport à ceux des couches plus anciennes.

L'avocatier appartient à la famille des lauracées comme le laurier noble (ou laurier sauce) dont nous utilisons la feuille comme aromate. En pleine terre c'est un arbre vigoureux à feuilles persistantes et à floraison en grappe en fin d'hiver. Il atteint jusqu'à 10 m de haut pour un diamètre de tronc respectable.

Il existe de nombreuses variétés à fruits, de tailles, couleurs et formes très variées. Leur goût, leur composition diététique sont également très différents.

Comme pour les pommes ou les poires, il faut savoir profiter de cette diversité… Et garder en mémoire que la plus grande qualité gustative est offerte par les fruits cueillis à maturité.

 

L'avocat en Corse ?

Et oui, la Corse est à la limite septentrionale de sa zone de culture !

On le trouve dans les jardins de villages à la même altitude que les agrumes (0-400m). Sensible aux vents, notamment au vent du Nord, il a besoin d'une zone protégée pour déployer toute sa vigueur. Il pousse de façon luxuriante dans les sols riches et aérés bien drainés et ne supporte pas les excès d'eau prolongés qui provoquent son dépérissement.

Arbre de forêt, c'est en verger que l'on trouve en Corse les plus beaux sujets, formant de véritables sculptures végétales.

 

Les variétés

Plusieurs variétés d'avocats pour un verger car cette diversité est favorable à une bonne pollinisation :

  • Zutano , le plus précoce avec sa peau vert clair très brillante (récolté en décembre)
  • FUCCA à peau lisse et violette (janvier)
  • Bacon , plus rond vert foncé finement granulé (décembre à février)
  • FUERTE , notre variété principale, allongé à peau vert foncé assez granuleuse (février à avril)
  • Et aussi pour mémoire HASS, REGINA et NABAL qui terminent la production (autour du mois de mai). Cependant ces 3 variétés, plus sensibles au gel, restent d'importance mineure sous notre climat et n’arrivent pas à maturité tous les ans.

 

La récolte

La diversité des variétés permet d’étaler la récolte sur 5 à 6 mois.

Sur l’arbre les avocats restent toujours durs. S’ils ont atteint leur complet développement, ils assouplissent en quelques jours, une fois séparés de l’arbre (chutes de fruits ou cueillette).

Pour autant il existe un seuil de maturité à partir duquel le fruit récolté s'assouplit correctement, le noyau se détachant facilement de la chair. C'est à ce stade que l'avocat a développé tout son arôme. Notre proximité "du continent" nous permet d’attendre ce moment pour commencer la récolte : Avec 2 jours de délai de livraison (bateau + route) sur tout l’Hexagone, nos avocats font parfaitement le voyage : Inutile d’anticiper la récolte !

Conséquence : l’entrée en récolte de chaque variété est toujours plus tardive que celle des autres pays producteurs de l’Hémisphère Nord (Israël et Espagne notamment).
Nos avocats développent une chair goûteuse et qui devient crémeuse à souhait. Bon appétit !

Comme les agrumes, les avocats évoluent beaucoup plus lentement que des fraises ou des abricots une fois arrivés à leur plein développement. Nous avons le temps – plusieurs semaines - pour les cueillir, ce qui nous permet d’organiser notre cueillette au fur et à mesure des commandes… et prolonge la durée de conservation en magasin ou à la maison.

 

Le meilleur avocat

Pour l'apprécier vraiment, l'avocat doit être mangé une fois mûr à point et – c’est primordial - préalablement traité avec respect.

Chez le producteur : ne pas anticiper la période de cueillette pour laisser à l’avocat le temps de développer son gras et tous ses arômes

L’expédition : transport le plus court possible (ce qui permet au producteur de le ramasser à pleine maturité), respect de la chaîne du froid indispensable.

Au magasin et à la maison : Se rappeler que l’avocat est un fruit sensible aux chocs, à l’écrasement, aux mâchures. … Maltraité, un avocat même dur aura immanquablement des marques noires à l’endroit du point d’impact de la chute, ou des pots de yaourt, ou des traces de doigts ! Il sera décevant – ou à l’extrême à jeter - car il ne peut plus arriver normalement à maturité.
Un avocat bien transporté et bien entreposé va passer parfaitement du stade dur à caoutchouteux (il faut encore attendre) puis mou (le noyau se détache facilement) et enfin crémeux (à ce stade on peut détacher la peau de chaque moitié en un seul morceau).

Pour le conserver plus longtemps, il faut impérativement : le sortir du sac papier ou plastique, l’isoler des pommes, poires et kiwis, le stocker au froid (6-10 °C) et éviter les variations de températures.

Pour le faire murir plus vite il suffit : de le sortir du frigo et de le garder à température ambiante (une température supérieure à 18 ° provoque sa maturation en 1 à 5 jours selon la variété et son avancement). Le + : le placer sur des pommes ou des poires.

Conserver une moitié d'avocat
Garder la moitié à laquelle le noyau est resté adhérent (elle noircit beaucoup moins vite !) et si possible arroser de quelques gouttes de jus de citron qui vont stopper l’oxydation.

 

Propriétés

L’avocat est un fruit frais atypique : c’est un oléagineux. Il est intéressant pour ses propriétés nutritionnelles.

Sa composition est très fluctuante selon la variété et la maturité : Globalement les avocats les plus goutteux sont aussi les plus gras, avec un taux de matière sèche plus élevé. Riche en lipides (14 à 22 %), son apport énergétique varie de 140 à 360 kcal pour 100 g !

Il contient également des protéines, en faibles quantités mais avec tous les acides aminés essentiels. Il est riche en vitamines et sels minéraux.

 

Utilisation

L’avocat se déguste

  • En entrée : Le plus simple : mûr à point étalé sur du pain (la façon la plus diététique d’apprécier l’avocat puisqu’elle n’apporte pas de cholestérol)
  • Avec une petite vinaigrette ou de la mayonnaise
  • Dans une salade composée
  • En guacamole en entrée à tartiner ou en condiment de plats chauds.

L’huile d’avocat, extraite de la chair d’avocat mûr, est utilisée en cosmétique.

 

Voir nos recettes :

 

Avocats biologiques corses ALIMEA
les fleurs d'avocatiers sont nombreuses, toutes petites et peu mellifères

Avocats biologiques corses ALIMEA
Les mouches participent à la pollinisation

Avocats biologiques corses ALIMEA

Avocats biologiques corses ALIMEA

Avocats biologiques corses ALIMEA
Petits fruits après nouaison : la plupart
des fleurs sont tombées

Avocats biologiques corses ALIMEA
Avocats Zutano

Avocats biologiques corses ALIMEA
Avocats Bacon

Avocats biologiques corses ALIMEA
Avocats Fuca

Avocats biologiques corses ALIMEA
Avocats Fuerte

Avocats biologiques corses ALIMEA
Avocats Regina

Avocats biologiques corses ALIMEA
Avocats Hass

 

 

 

 

 


Accueil | Présentation | Démarche | La vie du verger | Les plus | Savoirs | Liens | Plan du site | Contacts
Nos fruits | Leur saison | Fiches imprimables

ALIMEA - Fruits corses issus de l'agriculture biologique - Bravone - F-20230 Linguizzetta - Tél. : 04 95 38 88 74